Pleine lune du Castor

Pleine lune du castor

Novembre 2021

Nous sommes dans la pleine Lune du Castor

Pleine lune du Castor 1

Les Amérindiens très proches de la nature qui les entourait ont développé une grande sensibilité et une certaine sagesse naturelle dans le chamanisme. Ils nommaient chaque pleine lune d’un nom particulier en rapport avec des comportements et rituels planifiés tout au long de l’année.

Levez les yeux vers le ciel, faites également une plongée en vous pour regarder ces pleines Lunes si riches des messages de la nature.

La pleine Lune du Castor nous invite à nous préparer à l’hiver qui vient comme le fait le Castor en construisant son habitacle pour cette période hivernale. Il rassemble ses forces vitales et se rapproche de sa famille afin d’affronter les rigueurs de la froide saison.

Dans cette phase lunaire le spiritisme et la divination sont ritualisées chez les Amérindiens, c’est le meilleur moment de l’année pour invoquer les forces spirituelles de la nature et être en accord avec elles. Mais aussi deviner et découvrir les secrets cachés pour prévoir les jours à venir avec sagesse.

Notre monde aurait bien besoin de s’inspirer de cette ancestrale connaissance actuellement, lui qui s’inquiète tant de la survie de la planète en ce début de siècle si tourmenté.

Deviner l’avenir c’est voir son présent et prendre les bonnes résolutions pour que demain puisse naître.

En Astrologie, la Lune est le reflet du soleil celui-ci étant le donneur de vie. Elle représente la sensibilité, l’imaginaire.

L’hiver sera difficile pour notre monde qui a tant besoin d’imaginaire et de sensibilité pour exprimer sa dignité.

La famille humaine sera-t-elle au rendez-vous du Castor ?

Et pour terminer cet article, je vous propose de découvrir un de mes derniers poèmes :

La lune ce soir

La lune ce soir se pare d’étrangeté

Dans ses plus belles parures et draperies

Elle intrigue en secrets perdus les rêveries

Cherchant l’heure tardive des insomnies

De son pas rapide dans l’obscur ciel

Se cachant furtivement entre les nuages

Elle farde de ses rayons d’ombre le paysage

Masquant ainsi quelques sombres présages

Ses paupières légèrement d’ocre peintes

Gardent ses yeux empreints de lassitude

Sur la terre toute à son inquiétude

Elle connaît le temps et ne se perturbe

Son sourire aux parfums subtils

Caresse les rêves des nuits

Qui sans cesse fuient

Loin du monde de l’ennui

Se faufilant ainsi dans l’ombre

Elle colore de galantes couleurs

L’extase de ces longues heures

Disant qu’il faut croire au bonheur

Au bout de sa course étoilée

Dans les lueurs pâles du matin

Elle croise enfin le soleil en chemin

Mourant ainsi à la nuit et à son destin

La lune ce soir se pare d’étrangeté

Dans ses plus belles parures et draperies

Elle intrigue en secrets perdus les rêveries

Cherchant l’heure tardive des insomnies

De son pas rapide dans l’obscur ciel

Se cachant furtivement entre les nuages

Elle farde de ses rayons d’ombre le paysage

Masquant ainsi quelques sombres présages

Ses paupières légèrement d’ocre peintes

Gardent ses yeux empreints de lassitude

Sur la terre toute à son inquiétude

Elle connaît le temps et ne se perturbe

Son sourire aux parfums subtils

Caresse les rêves des nuits

Qui sans cesse fuient

Loin du monde de l’ennui

Se faufilant ainsi dans l’ombre

Elle colore de galantes couleurs

L’extase de ces longues heures

Disant qu’il faut croire au bonheur

Au bout de sa course étoilée

Dans les lueurs pâles du matin

Elle croise enfin le soleil en chemin

Mourant ainsi à la nuit et à son destin

Jacques Quintard- 2021